Europe & Sentiment

Chronique intime de l'Europe

image_author_Laetitia_Chabannes
Par Laetitia Chabannes
4 articles
18 déc. · 5 mn à lire
Partager cet article :

Chronique d'une européenne

Newsletter n°17 : Imaginer de nouveaux récits européens

J-174 AVANT LES ELECTIONS EUROPEENNES

Bon, on ne va pas se mentir… Le sujet européen n’a rien de “sexy”, il ne fait pas vibrer les foules, ni les boîtes de production. Ca c’est la première chose qu’on s’est dite avec mes deux invités lors de l’événement Podcast Hôtel le 24 novembre dernier à Lyon. Alors pourquoi se lancer dans un projet de podcast ou de documentaire pour parler d’Europe ? Ne vous méprenez pas, nous ne sommes ni fous, ni naïfs, ni même utopistes. Mais plutôt porteur d’une conviction : Parler d’Europe aujourd’hui est possible, réalisable et nécessaire. Et ça peut même être cool et passionnant. Car inventer de nouveaux imaginaires européens dans le monde d’aujourd’hui est un acte politique

L'Europe doit mener une guerre des récits avec la Chine et l'Amérique.

Ce n’est pas de moi mais de Guillaume Klossa, directeur du Think Tank Europanova en 2022. Et je partage avec lui ce sentiment que la construction de nouveaux imaginaires européens ne doit pas être laissée aux populistes. 

Mais ça veut dire quoi inventer de nouveaux récits européens ? Et comment on fait ? Concrètement, je veux dire. C’est la question que nous nous sommes posés avec Hugo Lheureux et Wael Sghaier. Sans spoiler l’écoute de cet échange à retrouver en intégralité sur votre plateforme préféré, voici quelques idées à partager : 

  • L’Europe ne s’arrête pas à ses institutions ou à son marché économique. Et oui ça a l’air bête mais c’est pourtant une réalité médiatique. Comme si l’Europe s’arrêtait à la compréhension du fonctionnement de ses institutions. Comme si vous répondiez à quelqu’un qui vous demande de lui raconter la France, en présentant son régime présidentiel, la place de l’assemblée et du sénat. 

  • L’Europe est un sujet pour une élite riche et citadine. Pas complètement faux me direz-vous. Mais c’est justement en redonnant la parole à des personnes qu’on interrogent peu et qu’on entend peu dans les médias qu’on arrivera à leur donner la légitimité de prendre la parole sur le sujet européen. 

  • L’Europe n’est pas incarnée. C’est qui l’Europe ? Vous les connaissez-vous les fameux pères fondateurs de l’Europe ? Et si je vous demandais de me citer aujourd’hui trois grandes figures contemporaines européennes ? C’est là un des points assez essentiels il me semble, redonner de la chair au concept européen. Car derrière ces institutions, il y a bien des gens et les histoires singulières qui viennent nourrir le récit Européen (avec un grand E).


Retrouvez l'intégralité de la table ronde (R)éveiller le désir d’Europe grâce aux podcasts

Bonne lecture, Bonne écoute !

FOULE SENTIMENTALE

Portrait d’européen.ne aujourd’hui

Robert Menasse

Dans tout ce que vous dites en public, dans tout ce que vous publiez, vous devez partir de l’idée que cela pourrait être vos derniers mots. Lors de votre prochaine conférence, imaginez que vous allez mourir immédiatement après - que diriez-vous dans ce cas-là ? Une dernière fois, vous avez la possibilité de dire quelque chose, une dernière fois avant la mort. Qu’est-ce que ce serait ? Je suis certain que ce serait autre chose que ce que vous avez écrit dans cette contribution. Et dans le cas contraire, vous n’étiez pas non plus forcé d’écrire ce texte. Vous me comprenez ? Il existe d’innombrables phrases qui permettent d’affirmer son existence, de conquérir un poste et de le défendre. Des phrases qui, au bout du compte, entrent dans les œuvres complètes et dans les plaquettes commémoratives; je ne dis pas qu’elles soient toutes fausses ou inutiles. Mais ce dont nous avons un besoin immédiat, ce sont des phrases ayant l’urgence vital de ces dernières paroles, qui ensuite, ne sommeillent pas dans les archives, mais éveillent des êtres humains, peut-être même des humains qui aujourd’hui ne sont pas encore nés.” 

Extrait de La Capitale de Robert Menasse, page 372-373, Editions Verdier (2019)

Ma première rencontre avec Robert Menasse a lieu en juin 2019, à travers son roman La capitale paru aux Éditions Verdier. Je découvre alors cet écrivain autrichien dont je n’avais jamais entendu parlé jusque-là. C’est juste après les élections européennes et ma décision de lancer un projet média autour du sujet européen est déjà là même si encore assez flou. 

Robert Menasse est né en 1954 à Vienne en Autriche. Mais si vous lui demandez, il ne se sent pas tellement autrichien. En allemand, il y a deux façons de désigner son pays d’appartenance, Vaterland, la patrie et l’heimat qu’on pourrait traduire par “le pays que chacun porte à l’intérieur de soi”, il est de l’ordre du sentiment. d’un côté la patrie qui a des frontières, un drapeau, une capitale et un gouvernement, et de l’autre l’ “heimat” qui n’a ni drapeau, ni frontière. Depuis 2010, il a décidé de vivre à Bruxelles pour être au cœur de la construction européenne. 

En lisant Robert Menasse, j’ai tout de suite été embarquée par la force du romanesque dans son récit. Il était donc possible de prendre la matière de la construction européenne et d’en faire une histoire pour un roman. D’ailleurs pour lui le rôle du romancier est de “raconter l’époque”, et notre époque c’est celle de l’union européenne. 

En 2010, dans La Capitale, le romancier racontait l’Europe de l’intérieur, celle de la Commission et de ses arcanes. Il sort aujourd’hui un 2e tome (qui peuvent se lire de manière autonome), l’Elargissement, où il poursuit son investigation mais cette fois-ci du point de vue de ceux qui veulent entrer dans l’Europe, ici l’Albanie. 

Alors que nous sommes en plein débat sur l’élargissement de l’Union Européenne aux Balkans et à l’Ukraine, le romancier nous questionne sur ce processus à travers les récits chorals de ces personnages, sur la difficulté de concilier toutes les histoires, celles qu’on construit et celles dont on hérite, le récit national.

En 2019, l’écrivain disait dans une interview sur TV5 Monde “L’Europe n’est plus un objet de désir”. Pour lui, écrire est nécessaire pour imaginer une Europe “postnationale et democratique” et moi d’ajouter décoloniale et féministe. 

Robert Menasse est devenu en novembre dernier le 17ᵉ lauréat du prix du Livre européen avec L'élargissement, publié aux éditions Suhrkamp Verlag et par Verdier en France. Un bon cadeau de Noël avant l’année des élections européennes ? 

POUR ALLER PLUS LOIN

  • Vous aussi vous voulez proposer de nouveaux récits médiatiques ? 

Adressé aux médias et solutions technologiques indépendant·es sous toutes leur formes, le programme d’incubation d’Hôtel71, c’est une année au sein d’une promotion d’entrepreneur·es pour être accompagné·e sur les grandes étapes de structuration et de développement de son projet selon deux axes thématiques : le positionnement éditorial, la stratégie de contenus et le développement de sa communauté & la notion de modèle économique et construire sa stratégie financière et commerciale.

Le programme est ouvert au porteur·euses de projet sur l’ensemble du territoire et pour la première fois cette année il s’établira dans deux lieux : à Lyon (Hôtel71) et à Paris (La Gaîté Lyrique), avec l’ensemble des formats du programme disponibles à distance et un accompagnement à la mobilité proposé.

 Candidatures ouvertes jusqu’au 19 décembre 2023. Plus d’infos : https://hotel71.eu/2023/incubateur-medias/ 

  • Nos recommandations sur Instagram de livres de récits européens pour imaginer demain

Vous manquez d’inspiration pour vos cadeaux de Noël ? ou simplement vous avez envie de lire et de découvrir de nouveaux romans et.ou romanciers. Nous vous proposons une sélection de 3 récits européens qui nous ont plu :

  • La Capitale de Robert Menasse

  • Bons Baisers d’Europe de Philippe Mouche

  • Bratislava 68, été brulant de Viliam Klimàcek

Si vous n’êtes pas encore abonnés, c’est le moment de nous suivre sur Instagram ici

  • [Save the date] la Gaieté Lyrique s’apprête à lancer sa saison 2024 sur le thème EUtopia 

La Gaîté Lyrique, lieu culturel de la Ville de Paris, entend répondre à l’urgence culturelle, sociale, démocratique et climatique. Avec le projet Fabrique de l’époque, entre création et engagement, elle invite à passer de l’idée à l’action, tous et toutes rassemblées autour d’un concert, d’une table ronde, d’un verre, d’une performance, d’un atelier ou d’une projection. La Gaîté Lyrique est un lieu ouvert au quotidien pour accompagner une nouvelle génération de talents, décloisonner les pratiques et les publics, et ainsi construire de nouveaux récits à échelle européenne. Main dans la main avec les artistes, les activistes, les penseurs et penseuses, les acteurs et actrices du changement, la Gaîté Lyrique – Fabrique de l’époque propose de nouvelles façons de créer et d’agir ensemble.

Plus d’infos sur leur site : https://www.gaite-lyrique.net/programmes/laboratoires/eutopia

L'ACTUALITÉ EUROPÉENNE EN 5 SENTIMENTS

Pour ne pas perdre le fil de l’actualité européenne

  • Ouverture : Ca y est c’est signé ! Les leaders européens réunis à Bruxelles ce jeudi 14 décembre, ont ouvert les négociations d’adhésion avec l’Ukraine et la Moldavie. Une avancée rendue possible par l'obtention de la Hongrie et le départ de la salle du Premier ministre hongrois Viktor Orban juste avant le vote. Ce signal fort a été accompagné de l’octroi du statut officiel de candidat à la Géorgie. 

  • Fermeture : 2023 enregistre une forte hausse de crimes haineux et xénophobes, notamment à l’égard des communautés juives et musulmanes en Europe. En Autriche une hausse de 300 % du nombre d’incidents antisémites par rapport à 2022; en octobre, le nombre d’incidents antimusulmans en Allemagne passe à 3 par jour en moyenne, dont 10 attaques contre des mosquées. La Commission européenne présente ce mois-ci une série de mesures et de recommandations dans différents domaines politiques afin de lutter contre les crimes haineux en Europe.

  • Ambigu : La COP28 s’est terminée le 14 décembre dernier dans un sentiment ambigu d’optimisme avec un compromis d’“une transition hors de combustibles fossiles” et de pessimisme puisqu'aucun agenda, ni modalités de sorties précises et contraignantes n’y a été associés. La reconnaissance de l’enjeu climatique mais pas de son urgence.

  • Surprise : Quand l’Italie sous-traite l’accueil des migrants sauvés en mer italienne à l’Albanie. L’Italie et l’Albanie, qui n’est pas membre de l’UE, signent un accord pour l’ouverture de 2 centres de rétention d’ici le Printemps 2024 pouvant accueillir jusqu’à 39.000 personnes par an. En contrepartie l’Italie s’engage à soutenir l’Albanie à l’échelle diplomatique européenne. Le conseil de l’Europe craint des traitements différenciés entre les demandes d’asile examinées en Italie et celles examinées en Albanie. Accord conclu sans consensus ni discussion parlementaire…

  • Fierté :  L’Union Européenne devient la première organisation supranationale à reconnaître l’écocide – ou "toutes actions qui causent des dommages étendus, substantiels et irréversibles ou durables à des écosystèmes vastes ou importants" - comme un acte illégal. L’UE rejoint ainsi 13 pays qui ont déjà criminalisé ces actes tels que la France et l’Ukraine.

LES DESSOUS

Les coulisses de la création, les a-côtés, les événements

Europe et Sentiment vous donne rendez-vous chaque dernier vendredi du mois à la Gaîté Lyrique à partir de Mars 2024 !

@Gaïté Lyrique@Gaïté Lyrique

En mars prochain, Laetitia Chabannes et son podcast Europe et Sentiment s'installent à la Gaîté Lyrique pour discuter et imaginer notre Europe, nos Europes de demain.

Guerre en Ukraine, abstention record, montée des extrêmes, droits des femmes, représentation des minorités, réchauffement climatique, migrations... l'Europe n'a jamais été aussi bousculée et paradoxalement aussi débattue qu'aujourd'hui. En juin 2024, plus de 400 millions d'électeur·rices seront appelés à voter pour la 10e fois de son histoire à la plus grande élection supranationale du monde : les élections européennes. 

Le podcast Europe et Sentiment y consacre sa 3e saison depuis le Plateau de la Gaîté Lyrique. Laetitia Chabannes recevra des personnalités européennes ou des inconnu·es à raconter leur première fois à ces élections, de 1979 à nos jours. Ces témoignages singuliers se font l'écho intime et personnel des enjeux et évolutions qui traversent notre société européenne. Car s'intéresser à l'Europe, c'est s'intéresser à tous les sujets qui façonnent aujourd'hui notre société : écologie, place des minorités, élargissement, féminisme, régionalisme et autonomie, futur de la démocratie, etc. C'est imaginer ensemble l'avenir de notre continent.

Retrouvez toutes les infos : https://www.gaite-lyrique.net/evenement/podcast-europe-et-sentiment

Pour ne rien rater de notre actualité, abonnez-vous à nos réseaux ! 

Linkedin & Instagram