Europe & Sentiment

Chronique intime de l'Europe

image_author_Laetitia_Chabannes
Par Laetitia Chabannes
4 articles
13 nov. · 5 mn à lire
Partager cet article :

Chronique d'une européenne

Newsletter n°16 : Europe & Banlieues

J-209 AVANT LES ELECTIONS EUROPEENNES

L’Europe c’est un luxe de pouvoir y penser (...). C’est un sujet quand ton frigo est plein, quand tu as un job, un toit sur la tête et que tu es déjà dignement considéré dans ta citoyenneté française.

Cela n’a pas été facile d’obtenir une interview avec Hayatte. Pas parce qu’elle est trop occupée (même si elle l’est). Pas parce qu’elle ne croit pas au projet (enfin je ne crois pas). Mais parce qu’elle ne se sent pas européenne et qu’elle ne veut pas “gâcher” mon podcast. 

Pourtant j’insiste car j’en étais convaincue, elle a des choses à dire à mon micro. Et puis Europe et Sentiment n’a pas vocation à faire des publireportages pour l’Europe. Ce que je veux moi ce n’est pas qu’on me dise que l’Europe c’est merveilleux. Non. Ce que je cherche ce sont des récits qui racontent pourquoi et comment on se sent appartenir ou pas à l’Europe, à la communauté européenne. 

Et raconter pourquoi on ne se sent pas européen.ne a pour moi tout autant de valeur que n’importe quelle parole d’européen.ne. 

Mais attention, n’en faites pas pour autant un porte étendard ou une ambassadrice des banlieues ! Déjà parce qu’elle n’aime pas l’idée mais surtout parce que ces mots sont les siens. Ceux d’une jeune femme qui est née et a grandit dans un quartier populaire de Trappes, à 30km de Paris. 

Il existe très peu de littérature qui parle du rapport de la banlieue à l’Europe, ou de la place des périphéries. Ce n’est pas le néant mais franchement on n’en est pas loin. Pourtant “qu’est-ce que l’Europe, alors, sinon un archipel urbain” écrivait Patrick Boucheron dans Ce qui a manqué à l’Europe. Faut-il être citadin d’une grande ville pour se sentir Européen.ne ?

Alors que les élections européennes se préparent pour 2024 et qu’on commence déjà à voir dans les médias les prémices de listes et de campagnes, il est essentiel de donner à entendre des voix aujourd’hui trop peu entendues dans le débat européen, les voix de ces personnes qui ne vivent pas au coeur du projet européen et qu’on délaisse bien trop souvent.

Une façon de préparer et de vous donner un avant-goût de la saison 3 en préparation.

Bonne lecture, Bonne écoute !

FOULE SENTIMENTALE

Portrait d’européen.ne aujourd’hui

Hayatte Maazouza

Hayatte à la Mairie de Trappes en 2022Hayatte à la Mairie de Trappes en 2022

En Novembre 2007, Hayatte a 15 ans. A la suite de la mort de Zyed et Bouna, deux adolescents de Clichy-sous-bois, des émeutes éclatent un peu partout en France et surtout en Ile de France, c’est ce qu’on appelle “la révolte des banlieues”. Dans son lycée, un gardien meurt pour avoir tenté d’éteindre un départ de feu volontaire. Un événement qui colle à la peau. 

Hayatte est née en 1990 à Trappes dans une famille modeste d’origine marocaine. Rien d’exceptionnel, presque un cliché. A la suite des émeutes de 2015, elle est repérée pour intégrer un programme d’égalité des chances monté par HEC, un programme qui accompagne “des élèves déjà bon en classe pour les accélérer”. Un programme qui va lui ouvrir les portes d’un nouveau monde, loin de Trappes, loin de sa banlieue. 

Car pour Hayatte, il n’existe pas une banlieue mais bien “des banlieues”. Quand on met 1h40 porte à porte pour se rendre sur son lieu de stage, vivre à Trappes n’a rien à voir avec la Seine-Saint-Denis. “Eux au moins ils ont le métro”. Et si elle parle autant de la mobilité, c’est parce que ça joue beaucoup sur sa perception de l’Europe. Quand aller à Paris est une expédition sur invitation, alors comment imaginer l’Europe ? La génération Easyjet, pas pour elle. 

Et d’ailleurs, c’est où l’Europe ? C’est qui l’Europe ? Qui peut lui dire où la trouver ? A Trappes, si vous avez une question ou un besoin, vous pouvez toujours vous déplacer à la mairie. Et à l’époque, alors directrice de développement économique et de l’inclusion de la ville, elle en reçoit beaucoup de ces gens qui viennent demander de l’aide à leur maire. 

Hayatte, comme beaucoup de banlieusards, ne se sent pas européenne. D’abord parce que personne ne lui en a parlé. Je veux dire vraiment parlé : un cours d’histoire à l’école ne fait pas de vous une européenne. Et quand on s'intéresse à sa ville, c’est plutôt pour parler de sécurité ou de laïcité que d’Europe. Et puis ce sont les questions incessantes et répétées sur votre identité française : “d'où tu viens ? d’accord mais d'où tu viens vraiment ?” Hayatte est d’ailleurs persuadée qu’il faut vraiment avoir une faible confiance dans son identité française pour remettre autant en cause la sienne. 

Pourtant elle en est convaincue, les banlieusards et leur double-culture sont des ambassadeurs en or pour une Europe “unie dans sa diversité”, si seulement on voulait bien leur poser la question : Est-ce que vous vous sentez européen ?

Pour écouter l’épisode, rendez-vous sur votre plateforme de podcast préféré ici

POUR ALLER PLUS LOIN

  • Banlie.ue, un documentaire de Waël Sghaier

Et si un habitant de Pantin avait plus en commun avec un habitant du quartier du Raval en Espagne qu’avec un habitant du 5ème arrondissement de Paris ? Waël Sghaier, réalisateur originaire de Seine-Saint-Denis s'est posé cette question pour porter un regard différent sur la banlieue. De Bratislava à Bruxelles en passant par Stockholm, Waël Sghaier met en lumière les différents aspects de ces zones souvent laissées de côté et s'interroge sur l’existence d’une identité de banlieusard européen.

Disponible en replay sur France TV jusqu’au 19 Novembre. (Plus d’infos ici)

  • (R)éveiller le désir d’Europe grâce au podcast, enregistrement live et en public à Lyon 

Dans le cadre de l’événement Podcast Hotel le 24 Novembre prochain, Laetitia Chabannes (Europe & Sentiment) et Hugo Lheureux de l’agence de podcasts européenne Bulle Média échangent sur la manière dont le podcast participe à créer de nouveaux imaginaires à l’échelle européenne.

Plus d’infos : https://arty-farty.eu/podcast-hotel/

  • Les invisibles de la République, de Salomé Berlioux et Erkki Maillard - Edition Robert Laffon (2019)

Ce livre parle de ces jeunes “assignés à résidence”, de ces jeunes dont on ne parle pas et qu’on ne voit pas. Je me suis beaucoup appuyée sur ce livre pour comprendre les enjeux et préparer mes interviews. Et même s'il ne parle pas d’Europe, il raconte cet éloignement géographique et mental qui écartent beaucoup de jeunes de cette idée et identité européenne.

L'ACTUALITÉ EUROPÉENNE EN 5 SENTIMENTS

Pour ne pas perdre le fil de l’actualité européenne

  • Espoir : Le 17 octobre dernier, les polonais ont été nombreux à se déplacer et voter pour élire leur nouveau parlement avec un record de participation de 72,9% notamment chez les jeunes et chez les femmes. C’est la coalition civique, centriste et pro-européenne porté par Donald Tusk qui l’emporte. Il sembl compliqué pour le PiS, parti conservateur sortant, d’arriver à former une coalition même avec l’extrême droite pour continuer à gouverner. On croise les doigts !

  • Mitigé: Suite au Qatargate et les accusations de corruption de responsables européens, le Parlement Européen vient de publier une nouvelle procédure relative aux conflits d’intérêts. Elle implique que tous les occupants de postes à responsabilités déclarent leurs intérêts et puissent être obligés de se désister s’ils sont effectivement en conflit d’intérêts. Problème : cela ne s’applique pas à ceux déjà en poste actuellement. La transparence oui mais pas pour tout le monde.

  • Crainte : D’un côté, on a l’Italie qui décide de remettre en place des contrôles à ses frontières pour 10 jours au moins suite à la “pression migratoire”. Elle rejoint ainsi 10 autres pays membres : l’Autriche, la République Tcheque, le Danemark, la France, l’Allemagne, la Norvège, la Pologne, la Slovaquie et la Suède qui menacent un principe essentiel de l’Union Européenne : la libre circulation. De l’autre, on découvre que Chypre octroie des “passeports dorés” à toutes personnes désireuses de lancer une entreprise ou d’investir dans l’immobilier sur l’île. Même à des individus condamnés ou sanctionnés à l’international. Deux poids, deux mesures.

  • Respect : A partir du 6 Novembre à 11h25, les femmes françaises commencent à travailler gratuitement jusqu’à la fin de l’année. En Islande, pour la sixième fois depuis 1975, les Islandaises se sont mises en grève pour réclamer l'égalité salariale dès le 24 octobre. Jusqu’à la Première ministre, Katrín Jakobsdóttir qui a rejoint le mouvement au côté de 100.000 femmes, soit plus d'un quart de la population islandaise.

  • Surprise :  Alors si là si on s’y attendait ! Le Vatican, état le plus patriarchal, a décidé d'octroyer le droit de vote à 54 femmes dans le cadre du synode des évêques. Une décision obtenue grâce à des années de lobby et de plaidoyer. Il faut rappeler que les femmes représentent 700 millions de catholiques à travers le monde (tout de même). Le Vatican serait-il bientôt un allié pour le droit des femmes et le droit à l’avortement en Europe et dans le monde ?

LES DESSOUS

Les coulisses de la création, les a-côtés, les événements

Le Podcast Hotel - 23 & 24 Novembre à Lyon

Je suis très heureuse de participer à la 1ère édition du Podcast Hotel le 23 & 24 Novembre prochain ! Un événement à destination des pros et du grand public, pour découvrir, s’inspirer et célébrer les podcasts indépendants à Lyon.

Au programme : 

  • des masterclasses et des panels pour soutenir la création indépendante, comprendre les outils d'hébergement et de monétisation et découvrir les déclinaisons de supports possibles pour prolonger l'expérience du podcast.

  • Des enregistrements en direct avec :

    • Le sens de la fête (Nique – La radio) : spécial Nuits sonores, avec Christophe Payet

    • Ploufcast : Comment créer de nouveaux imaginaires sociaux désirables avec Apolline de la Piscine et Jasmine Touitou, et

    • Europe et Sentiment : (R)éveiller le désir d'Europe grâce au podcast avec Laetitia Chabannes et Hugo Lheureux (Bulle Media)

  • Des temps de rencontres et d'échanges tout au long de la journée, un open studio et un Dj set de clôture avec Camille Diao, co-programmatrice musicale de Nique la Radio

L’événement est gratuit et ouvert à tous·tes co-produit par Hôtel71 (Arty Farty) et l'association #DisMara.

Partagez cette newsletter et bénéficiez du programme de parrainage !

  • Un merci pour 1 nouvel abonné.e

  • 5 nouveaux abonné.e. s : Votre nom en crédit à la fin de cette newsletter

  • 10 nouveaux abonné.e.s: Votre nom au générique du prochain épisode

Pour ne rien rater de notre actualité, abonnez-vous à nos réseaux ! 

Linkedin & Instagram